Posted inDemain nous appartient

Demain nous appartient : « Un jour, ce sera moi aussi… », Luce Mouchel se confie sur son départ du feuilleton de TF1

Marquée par le départ de Pierre Deny, qui jouait Renaud, son mari dans Demain nous appartient, Luce Mouchel s’est confiée sur ce choc et sur son avenir dans le feuilleton de TF1…

Dans Demain nous appartient, les dernières semaines ont été éprouvantes pour Marianne. Le décès brutal de Renaud (Pierre Deny) l’a plongé dans une profonde détresse. Puis elle a été une victime collatérale du trafic de boosters : après avoir ingéré un de ces produits, elle a en effet été victime d’un grave malaise… C’est en plein milieu de cette période mouvementée que son interprète, Luce Mouchel, s’est entretenue avec Télé-Loisirs. L’occasion pour elle d’aborder, entre autres, son propre départ du feuilleton de TF1.

Demain nous appartient : Luce Mouchel se confie sur son départ du feuilleton

« C’est comme dans la vie. Quand on perd quelqu’un, on se dit, ‘Un jour, ce sera moi aussi' » glisse tout d’abord Luce Mouchel avant de poursuivre dans ce discours de lucidité, « Je pense très souvent au fait que je ne suis pas éternelle, dans la vie comme dans la série. C’est tout à fait possible qu’un jour, ils décident, pour je ne sais quelle raison, qu’il n’y a plus besoin de Marianne. Cela ne sert à rien de s’y préparer. Le jour où ça arrive, on est choqué. Après, il faut rebondir, passer à autre chose. Mais je sais que ça peut arriver. La preuve avec Pierre. Mais je n’en ai aucune envie. Je vous le certifie. Je serais heureuse de continuer Demain nous appartient jusqu’à la fin. » Lucide donc mais toujours comblée et enthousiaste vis-à-vis de sa participation au feuilleton.

Demain nous appartient : Luce Mouchel interprète une femme de soixante ans qui « n’est pas reléguée à la retraite »

Point de départ à l’horizon donc pour Luce Mouchel qui apprécie le mélange des générations que propose Demain nous appartient. « C’est très intéressant. Il y a des jeunes, des moins jeunes et des gens comme moi ! » dit-elle ainsi avec fantaisie, tout en soulignant que son personnage dans la soixantaine est « encore dans l’action, vraiment dans la vie et n’est pas reléguée à la retraite ! » Un bel exemple de personnage féminin fort, d’un certain âge, avec un impact positif pour la représentation à l’écran.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *