Axel Kiener (Demain nous appartient) : « Samuel va s’en prendre plein la gueule ! »

Le docteur Samuel Chardeau vient de faire son grand retour après un an d’absence dans Demain nous appartient sur TF1. Mais cette fois, c’est lui qui doit être soigné. En proie à des addictions aux antidouleurs notamment, l’ex-compagnon de Victoire porte un difficile secret. L’interprète de cet homme blessé en a révélé davantage récemment.

L’un des aspects les plus marquants du retour de Samuel à Sète dans Demain nous appartient au début du mois de janvier 2024 sur TF1 est que seul Renaud (Pierre Deny], son père est au courant de sa venue et de son secret.

L’acteur Axel Kiener dévoile davantage de détails dans les colonnes de l’hebdomadaire Télé 7 jours sur le contexte de ce retour marquant avec « une confrontation inévitable, empreinte de douleur » avec Victoire. En effet, il l’avait précédemment quittée par téléphone dans la série, sans davantage d’explications après un voyage en Amérique du Sud.

« Je crois que j’étais en burn-out »

Axel Kiener décrypte l’état d’esprit de son personnage : « Il est dans une déstresse absolue. Il est rongé par les remords. Mais il a quitté Victoire pour la protéger. » L’ancien reporter de guerre va même plus loin : « Il s’agit là d’un retour très violent, aussi bien physiquement que mentalement. Samuel va s’en prendre plein la gueule. »

Dans cette interview, le comédien explique les raisons de son départ après quatre ans à interpréter le gynécologue : J’étais fatigué, mentalement, et j’ai eu besoin de m’arrêter. Je me sentais comme un hamster qui court dans sa roue. Je crois que j’étais en burn-out, en fait, sauf que l’on ne s’en rend pas compte tout de suite. »

La nouvelle vie d’Axel Kiener sans Demain nous appartient

Cependant, en prenant soin de sa santé mentale, Axel Kiener a aussi fait autre chose : « J’ai investi dans une start-up, j’ai travaillé dans le design avec une amie, j’ai changé d’univers. »

Sans filtre, il décrit cette période de sa vie où il souhaitait une coupure franche : « J’ai arrêté l’acting pendant cette période-là. J’avais passé deux ou trois castings, mais ça ne m’avait pas plu. J’avais l’impression de m’abîmer plus qu’autre chose […] Je n’avais pas envie d’exercer ce métier en étant frustré. »

Demain nous appartient est à retrouver du lundi au vendredi dès 19h10 sur TF1.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *