Ici tout commence (spoilers) : Billie fait une troublante découverte

Le 4 novembre dans Ici tout commence, Kelly accepte de parler à son père, Billie fait une troublante découverte, tandis que le duel entre Claire et Louis a lieu.

Dans l’épisode d’Ici tout commence du vendredi 4 novembre, l’heure du duel entre Louis (Fabian Wolfrom) et Claire (Catherine Marchal) a enfin sonné. Avant de donner le coup d’envoi à l’épreuve, Teyssier (Emmanuel Baroche) leur apprend qu’ils seront jugés à l’aveugle par lui-même et Clotilde (Elsa Lunghini). Alors que tout est fluide dans la brigade de Louis, ce n’est pas le cas dans celle de sa mère où des tensions se font ressentir entre Solal (Benjamin Douba-Paris) et Ethan (Rik Kleve). Le ton monte entre les deux. Claire les recadre sèchement et finalement les deux élèves vont jusqu’à s’entraider. Mais à 30 minutes de la fin,Claire est déstabilisée par une remarque de Louis, jugeant son plat ringard. La cheffe Guinot décide alors de laisser tomber le parmentier et change intégralement sa recette. Pourtant confiant du début à la fin, Louis n’en mène pas large lorsqu’il se rend compte de ce changement de dernière minute. Place ensuite à la dégustation. Clotilde et Emmanuel débutent avec l’assiette de Louis qu’ils jugent moderne, bien équilibrée et gourmande. Pour eux, le pari est réussi.

L’assiette de Claire, elle, est qualifiée de créative. Toutefois, les ravioles sont un peu grossières, sans doute à cause d’un manque de temps. A la dégustation, ce plat fait l’unanimité : il est exceptionnel. Clotilde estime même que son père (Francis Huster) aurait pu revisiter son plat de cette manière. En comparaison, la première assiette semble sortie d’une boîte de conserve. C’est donc naturellement que la cheffe Guinot et sa brigade auront la charge du menu des 30 ans. Louis accuse le coup, mais en goûtant l’assiette de sa mère, il confirme que sa victoire est méritée. Ayant appris la nouvelle, Charlène (Pola Petrenko)  tient à réconforter et apporter son soutien à Louis, mais celui-ci lui rétorque qu’il ne veut pas de sa pitié. Il ressent qu’elle le considère comme un perdant. Charlène a beau lui assurer que ce n’est pas ce qu’elle pense, Louis refuse de l’écouter. Billie (Margaux Kembi Aguilar) et Samia (Emma Boulanouar), elles, sont dépitées d’avoir perdu. Néanmoins, la première retrouve le sourire lorsqu’elle reçoit un message de son « abonné chouchou », alias Mad Man (Louis) qui lui a envoyé un poème en pensant à elle. Alors que Samia regarde la photo de l’ouvrage d’où est tiré ce texte, elle remarque un détail troublant. On y aperçoit en effet un étui à couteaux Auguste Armand. Billie comprend alors que son abonné est à l’Institut.

Kelly rencontre son père… et cela se passe mal

Teyssier est très inquiet par le deal passé entre Antoine (Frédéric Diefenthal) et Ferigno (Fabien Caleyre). Constance (Sabine Perraud), elle, trouve normal que le chef ait un droit de regard étant donné qu’il est le président des anciens élèves de l’Institut. Sauf qu’Emmanuel est certain qu’il trame quelque chose. Il sait que Ferigno le déteste depuis qu’il a aidé Auguste à fermer le Cercle. Tous les membres se sont ligués contre lui – ce qui explique qu’il n’a jamais réussi à ouvrir une boutique à son nom. Une théorie du complot qui amuse Constance qui rappelle à son cher et tendre que son caractère pourrait également en être la cause. Quoi qu’il en soit, Teyssier pense que Ferigno a un plan et est bien déterminé à le doubler. Plus tard, Teyssier va donc à la rencontre d’Antoine pour savoir quand ils pourront démarrer les travaux. Dans le même temps, il l’informe qu’il accepte le financement de l’association des anciens et la condition imposée par Ferigno, même s’il reste convaincu qu’ils font entrer le loup dans la bergerie. En revanche, le directeur de l’Institut veut que ces nouvelles cuisines soient opérationnelles pour les 30 ans de l’établissement, soit dans une semaine. Antoine et Rose (Vanessa Demouy) retrouvent ensuite Ferigno au coffee-shop. Le premier est aux anges de pouvoir donner aux élèves les moyens qu’ils méritent pour travailler dans de bonnes conditions. Ferigno note alors que son interlocuteur ferait un bon directeur. Qu’il suffit pour cela d’avoir les bons appuis au bon moment. Antoine se met alors à douter de ce dernier et se demande si Teyssier n’avait pas raison.

Laetitia (Florence Coste), elle, est stressée et contrariée. En cause ? Thomas (Ifig Brouard) a demandé à voir Kelly (Axelle Dodier). Laetitia estime ne pas faire le poids face à ce dernier qui peut offrir à leur fille tout ce qu’elle n’a jamais pu lui donner. Gaëtan (Terence Telle) tente de la rassurer : Kelly sait parfaitement qu’elle peut compter sur sa mère et que c’est grâce à elle si elle en est là aujourd’hui. Malgré tout, cela n’empêche pas Laetitia d’avoir peur de perdre sa fille. De son côté, Kelly rejoint son père biologique. Alors qu’elle est sur la défensive, Thomas lui avoue qu’il a accepté le module de boulangerie également pour apprendre à mieux la connaître. Kelly lui rappelle tout de même qu’il lui a bien fait comprendre l’inverse lorsqu’elle s’est rendu chez lui. Thomas reconnaît qu’il ne pourra jamais rattraper ses 18 années d’absence, toutefois il aimerait passer du temps avec elle. Kelly va y réfléchir. Seulement, Thomas propose de l’argent à Kelly, sachant que c’est compliqué financièrement pour Laetitia. La jeune femme le prend extrêmement mal, lui balance qu’elles s’en sont toujours très bien sorties sans lui et qu’elles ne font pas la manche, avant de l’insulter. Lorsque Laetitia rentre à la maison, Kelly lui relate sa rencontre avec Thomas. Alors que Kelly évoque l’argent qu’il lui a proposé, Laetitia lui répond qu’elle pourrait changer de vie grâce à lui. Mais Kelly n’en a aucunement envie. En larmes, Laetitia lui avoue avoir eu peur. A ses yeux, Thomas a tout ce qu’elle n’a pas : une carrière, de l’argent, une passion commune avec Kelly. La principale intéressée lui fait remarquer qu’elles partagent tellement plus. Et qu’elle ne veut pas de Thomas dans sa vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *