Nicolas Anselmo (Ici tout commence) : son témoignage émouvant sur le harcèlement dont il a été victime enfant

Invité du portrait de la semaine dans 50 minutes Inside ce samedi 7 mai, Nicolas Anselmo alias Eliott dans Ici tout commence, s’est confié sur ses différences et les moqueries qu’il subissait à l’école.

C’est un des personnages emblématiques d’Ici tout commence. Présent depuis le tout premier épisode, l’acteur Nicolas Anselmo, qui joue le rôle d’Eliott, a quelques différences avec son personnage, mais également beaucoup de similitudes.

Lors du portrait de la semaine de ce samedi 7 mai dans l’émission 50′ inside, le jeune acteur s’est ainsi livré sur ce qui les unit, à Eliott et lui, mais aussi sur ce qui les oppose : « Je ne suis pas lui, il n’est pas moi. On se ressemble sur quelques points mais, moi, je ne saurais pas dire ce que je suis réellement. Je suis un être humain avec une énergie féminine et masculine. Et l’important, c’est d’avoir l’équilibre des deux. » a-t-il confié à Nikos Aliagas.

« Je me faisais insulter en cours »

A cœur ouvert, Nicolas Anselmo s’est également livré sur ses années difficiles à l’école, dues au harcèlement qu’il subissait. Tout comme Eliott, l’acteur de 23 ans a eu droit à bon nombre de critiques et de jugements du fait de ses différences quand il était enfant puis adolescent : « Depuis la maternelle je dirais, il y a des petits souvenirs qui me restent, c’était déjà beaucoup de rejet. Le regard des autres, ‘le rose c’est pour les filles et le bleu pour les garçons’… ‘Tu fais de la danse, t’es une fille’. Et moi, je ne comprenais pas tout ça. […] Ça me paraît tellement évident : je danse, j’aime le rose, les couleurs, la vie, le soleil… Pourquoi c’est mal ? » s’est-il exprimé.

Le jeune homme s’est alors souvenu d’un acte de rébellion qu’Eliott a lui aussi réalisé dans la série, le fameux jour où il a baissé son pantalon pour faire taire ceux qui le critiquaient : « Ça, je l’ai fait, pour de vrai. Je me faisais insulter en cours, j’entendais des ‘pédé’ de tous les côtés, et j’ai montré mon cul en cours. Assez naturellement, ça ne m’a pas dérangé » s’est-il souvenu avant d’ajouter : « Il y a ceux qui disent : ‘Mais c’est incroyable, t’es trop fort, jamais j’oserais faire ça’. Et d’autres qui font : ‘C’est pas propre’. Et après les profs et les directeurs, ben, c’est : ‘T’es viré !' » a-t-il expliqué.

Nicolas Anselmo s’est également confié au sujet de ses parents, qui, contrairement à ceux d’Eliott dans la série de TF1, ont accepté ses différences et ne l’ont pas rejeté pour ce qu’il était vraiment : « Ils ont beaucoup souffert je pense de tout ça. Ils le géraient d’une autre manière. Leur tristesse, je pense qu’ils la géraient en colère, contre le monde : ‘Pourquoi mon fils ?’ […] Je ne pourrais pas dire que c’est de la chance parce que, pour moi, ça me parait tellement évidement qu’on aime son fils ou sa fille comme ça. C’est plus les autres qui en fin de compte n’en ont pas car c’est juste horrible de rejeter son enfant parce qu’il veut juste être lui-même » a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.